Ne plus jeter les produits consommables!

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, les représentants de la grande distribution ont accepté en fin août dernier de favoriser au maximum les dons aux associations,  rapporte les echos Paris.

Favoriser les dons des invendus aux associations

Après plusieurs jours de négociation, l’état et les distributeurs sont convenus à une « convention d’engagement volontaire » (site les echos) afin de lutter contre le gaspillage alimentaire. En revanche, il s’agit juste d’un accord, donc il n y aurait pas de punition en cas de respect, en contre partie, les distributeurs privilégieront les dons à des associations d’aide alimentaire pour les humains et animaux, avance François Gontier Paris  président EEM et DUC.

Les interdictions de la convention

Le texte interdit aux distributeurs de rendre impropres les denrées consommables, il s’agit de mettre fin à la fameuse javellisation des produits invendus. Les grandes surfaces veulent donner les invendus aux associations caritatives « habilitées » et « qui en font la demande ».

Une convention « gagnant-gagnant »

Selon les études, la grande distribution ne représente que 6% du gaspillage français selon lefigaro Paris. Pour s’engager à faire des dons aux associations, les grandes surfaces voulaient obtenir des contreparties au niveau de l’état, notamment l’allongement des dates limites de consommation sur certains produits, la vente de fruits ou légumes trop mûrs ou la vente à prix cassés de produits à date courte.

Les distributeurs comme Auchan, Carrefour, Casino, Intermarché etc. demandent à ce que l’état s’engage à mieux équiper les associations en vue d’assurer une collecte efficace, ils ont eu gain de cause.

Voilà un débat qui finit bien, pourvu que les ménages en font de même de leur côté.

François Gontier, PARIS, Ile de France

Publicités