La sécurité alimentaire …Une préoccupation mondiale!

Francois Gontier, Paris, Ile de France

Avec l’augmentation de la population mondiale, mettre au premier au plan la sécurité alimentaire est primordiale. Elle est devenue un axe de préoccupation grandissant pour le grand public, les industriels et les pouvoirs publics selon Nicolas BRAUN, Directeur Associé de Novolyze.

Des maladies liées à l’insécurité alimentaire

L’insécurité alimentaire ne touche pas que les pays du sud, en europe aussi certaines personnes n’ont pas accès à une « alimentation en quantité et qualité nutritives suffisantes pour une croissance et développement normal leur pemettant de mener une vie saine et active » d’après la FAO.

C’est dans ce contexte qu’un rapport avait été demandé et remis à Stéphane Le Foll en décembre dernier mettant en lumière la baisse des contrôles alimentaires au cours des dernières années. Cette baisse a eu pour conséquence une « Augmentation du nombre de cas de listérioses (+40 % entre 2004 et 2012), de campylobactérioses (+130 % entre 2004 et 2012) et de toxi-infections alimentaires collectives (+111 % entre 2004 et 2013, +166 % pour celles liées à la restauration commerciale) ».

Vigilance sur les dangers des microbiens

Dans le rapport rendu au ministre de l’agriculture, les contaminations ne sont plus seulement liées à des denrées animales, mais également à des produits végétaux comme les graines germées et les protéines végétales… . Le rapport, appelle donc à la vigilance vis-à-vis des dangers microbiens, car les moyens au niveau européen sont parfois inadaptés et peu modernes pour prévenir les différents risques. Par ailleurs, pour plus de protection, les réglementations évoluent constamment en ce sens. Nous pouvons ainsi parler de la préparation du futur « Paquet Hygiène» en Europe.

Des approches sur le développement des germes

Dans le respect des réglementations, des approches sur le développement de germes modèles non pathogènes sont envisagées tout en mimant le comportement des germes pathogènes pouvant être présents dans les produits alimentaires.

Ces bactéries inoffensives permettent aux entreprises agroalimentaires de valider l’efficacité des paramètres de traitement (température, temps de cuisson…) des procédés industriels qui assurent la réduction microbienne des produits de type stérilisateurs, fours industriels, extrudeurs, sécheurs, torréfacteurs… et de mieux maîtriser les risques dans la durée selon Nicolas BRAUN, Directeur Associé de Novolyze.

Des appels à projet

Dans le cadre de la sécurité alimentaire, le gouvernement a lancé des appels à projet début 2015. L’un des thèmes portaient sur « Garantir la qualité et la sécurité des aliments et boissons » et la « sécurité sanitaire et la traçabilité ». La sécurité alimentaire est donc une préoccupation pour tous qui devrait encore monopoliser l’actualité.

François Gontier, Paris, Ile de France

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s